Journal de Saône et Loire – 26/11/2011

Profession Sellier harnacheur

Une formation idéale dans l’atelier d’un grand professionnel.

Depuis onze ans, Yves Tartaud exerce un métier qui se fait rare. Désirant transmettre son savoir-farie et sa passion, il vient de créer une formation.

Pénétrer dans l’atelier de ves Tartaud à  Donzy le Pertuis près de Cluny, est un vrai plaisir. Délicieusement saisi par l’odeur charnelle des cuirs, le visiteur ne peuts »’empàªcher de cresser les peaux stockées sur place, et surtout admirer la finition des Å“uvres présentes, licols, harnais, ràªnes, brides, bridons, selles.. Depuis le décès de Jean Lapalus à  Cluny, l’an dernier, il est désormais le seul sellier harnacheur à  sévir dans le Clunisois Mà¢connais.

Des cuirs de premier choix. Après avoir bourlingué entre plusieurs petits boulot, Yves, cavalier depuis son plus jeune à¢ge, décida un beau jour de suivre sa passion pour la sellerie. « J’ai fait ma formation au sein de l’école du Haras du Pin dans l’Orne et me suis installé comme artisan sellier bourrelier en 2001. Ce n’est qu’ensuite que je me suis spécialisé dans la fabrication du harnais d’attelage et de la briderie fine en créant mes propres modèles ». Yves ne travaille que des cuirs de premier choix, en utilisant de la bouclerie de haute qualité. « Beaucoup de coutures sont faites à  la main avec un demi-nÅ“ud, empàªchant la rupture si une couture là¢che à  cause du frottement. » Il peut vous parler des heures entières de la texture d’une peau, de la façon dont elle est teinte, quelles sont ses zones les plus solides ou fragiles, comment les utiliser en fonction de la pièces fabriquée… Tout cela Yves a eu envie de le transmettre. Parallèlement à  des formations courtes aux particuliers, il propose désormais une formation professionnelle, préparant au CAP de sellier harnacheur. Sa première élève vient de Chalon, et s’appelle Manon. « Je suis ravie, confie-t-elle. Après mon bac j’ai eu envie de faire tout de suite quelque chose de concret et cela me plaît. J’espère travailler d’abord en entreprise et puis un jour me mettre à  mon compte et proposer des pièces fines en vente directe par Internet. » Non seulement Manon apprend mille et une choses, mais elle a pu emmener son cheval et àªtre hébergée sur place. Car la sellerie jouxte le domaine des Ecuries du Devant, o๠Yves et Cécile, sa compagne ostéopathe équin, ont créé un gîte d’étape et une pension pour chevaux. Elle n’est pas belle la vie? Sellerie Tartaud. Le Devant. 71250 Donzy le Pertuis. Tél: 03 85 50 06 28. www.sellerie-tartaud.com